Comment bien rédiger un mémoire technique ?

Comment bien rédiger un mémoire technique ?

Le mémoire technique est un document essentiel pour tout dossier de candidature à un appel d’offres. Son importance est d’autant plus grande puisqu’elle permet à l’attributaire de lot d’évaluer les entreprises en concurrence. Le postulant doit donc veiller à bien la rédiger pour mettre toutes les chances de son côté. Pour cela, certains éléments clés devront y être insérés. De plus, le respect du format de rédaction peut se révéler très bénéfique. Voici donc quelques points à prendre en compte pour réussir votre rédaction de mémoire technique.

Identifier les besoins du client

 

A lire aussi : Et si vous vous laissiez tenter par une luxueuse maison container??

Bien identifier les besoins du client

Avant de se lancer dans la rédaction du mémoire technique, une phase d’identification des besoins du client est nécessaire. Celle-ci permet à l’entreprise candidate de proposer une solution sur mesure, ce qui de fait augmenterait vos chances d’être retenu à la fin du tri des dossiers. Si généralement les besoins implicites sont exposés dans le DCE, ce n’est pas le cas pour les besoins évidents et latents.

A lire aussi : Voiture de l’année 2019 : les trois finalistes françaises

Vous devez donc user d’ingéniosité dans l’élaboration des suggestions, de sorte que les trois formes de besoins soient bien prises en compte. Ces éléments peuvent également servir à auditer un mémoire technique.

Bien décrypter le cahier des charges

L’objectif visé lors de la rédaction d’un mémoire technique est la vente de sa solution et de ses services aux collectivités. Prenez donc la peine de bien décrypter le cahier des charges. Cela vous permet d’identifier certaines pièces à joindre au dossier, et qui ne nécessitent donc plus des lignes entières dans le mémoire lui-même. C’est le cas du devis estimatif qui vous est parfois demandé.

Par ailleurs, cette analyse vous permet d’identifier les personnes responsables de la sélection des soumissionnaires à l’appel d’offres. En fonction de cette donnée, le style à conférer au document pourrait ainsi varier.

Rédiger son mémoire en suivant un plan

Mémoire technique pour un marché public de travaux

La plupart des avis d’appel d’offres prévoient un format de réponse à adresser. Ceci est fait de sorte à assurer une étude simplifiée des différents dossiers reçus. Une entreprise qui fait le choix de respecter ces critères est donc en bonne posture pour remporter le lot. Bien qu’elle soit l’option la plus simple, elle n’est pas l’unique.

Vous avez la possibilité d’agrémenter votre mémoire avec des points non retenus par les collectivités. Dans ce cas, le chargé de la réponse doit s’assurer d’expliquer la raison pour laquelle il a opté pour cette formule. Elle a beau être risquée, cette manière de procéder peut se révéler très concluante.

Une autre alternative consiste à rédiger son mémoire en définissant soi-même ses critères ainsi que l’ordre de ses idées. D’après certains experts, c’est stratégie la plus efficace pour accrocher un décideur. Il est important de veiller à une bonne hiérarchisation des idées (les plus importantes en priorité).

Le choix des titres de section ainsi que du titre du document est également important. Une fois toutes ces étapes franchies, il faut procéder à la relecture. De préférence, cette dernière devra être faite par une tierce personne. Le respect des règles de 5 W est à considérer.

Show Buttons
Hide Buttons
Abonnez-vous à notre newsletter
Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

 

You have Successfully Subscribed!