Comment déclarer les ventes d’actions ?

Comment déclarer les ventes d’actions ?

Quelles sont les opérations taxables ?

Si vous avez vendu des titres ou des actions en 2020, vous devez en principe le signaler à l’administration fiscale en remplissant la déclaration n° 2074 de l’annexe précisant la nature des titres, leur coût et leur prix de vente, ainsi que leurs dates d’achat et de vente.

Gains en capital résultant :

Lire également : Comment déclarer la location d'un garage ?

  • Rachat ou retrait d’actions, SICAV ou actions de FCP.
  • Dissolution des fonds.
  • Achat d’une société de ses propres titres.
  • Transferts directs par OTC, actions, prêts, échanges ou contributions de titres et bénéfices ou retrait de PEA ou PME dans les 5 ans suivant son ouverture.

Certains gains en capital, par contre, sont exonérés d’impôt. Cette exemption s’applique aux transferts de titres détenus dans un régime d’épargne d’entreprise (PEE), un régime d’épargne-actions (PEA) ou un PEA-PME si les rachats ont lieu après 5 ans et sous certaines conditions. Cela s’applique également aux participations dans certains fonds de placement à risque (RCPF et IPC).

Comment la valeur ajoutée est-elle calculée ?

gain en capital (ou perte de valeur) est obtenu en faisant la distinction entre le prix de vente des honoraires et taxes nets et le prix d’acquisition des actions. Le

A lire aussi : Comment calculer la rentabilité d’une entreprise ?

Pour calculer votre gain en capital, vous pouvez réduire au prix de vente les coûts engagés en tant que commissions de négociation, frais de courtier, commissions intermédiaires, etc. Inversement, lors du calcul du gain en capital, vous pouvez augmenter le prix d’achat des coûts engagés au moment de l’achat (frais d’acte, frais, frais, etc. inscription, commissions,…).

À savoir

,

Les pertes au cours de l’année ne sont pas déductibles du revenu total. Ils peuvent être attribués aux gains en capital du même type réalisés au cours de la même année (ou au cours des dix prochaines années).

Taxe fixe ou de l’impôt sur le revenu : comment choisir ?

Depuis 2018, les plus-values sur actions sont automatiquement soumises à une charge fixe unique, également appelée « impôt fixe », de 30%. Cette taxe se compose d’un impôt de 12,8 % sur l’impôt sur le revenu et de 17,2 % de l’impôt social. Mais il est possible de choisir l’échelle progressive de l’impôt sur le revenu. D’ autre part, ce choix doit être indiqué sur la déclaration de revenus. C’est irréversible.

À savoir

, l’option d’échelle progressive s’applique, une fois sélectionnée, aux gains en capital sur actions, mais aussi à tous les revenus mobiliers et aux gains provenant de l’aliénation de titres.

La possibilité d’une mise à l’échelle progressive permet au contribuable qui choisit cette option de bénéficier d’une privation de liberté. Cette déduction ne s’applique qu’aux titres acquis avant 2018, et réduit le taux effectif d’imposition des gains en capital. Le montant de l’allocation varie en fonction de la durée de la privation de liberté :

  • 50 % du gain en capital reçu lorsque les actions, actions, droits ou titres ont été détenus depuis au moins deux ans et moins de huit ans à la date de la vente.
  • 65 % du gain en capital réalisé lorsque les actions ont été détenues pendant au moins 8 ans à la date du transfert.

Veuillez noter que l’application de l’allocation est soumise à certaines conditions. En outre, il n’est pas pris en compte dans le calcul des recettes fiscales de référence. Toutefois, ce choix peut intéresser les contribuables qui ne sont pas imposables ou qui ont un taux d’imposition marginal de 11 %.

Résumé

  • Les gains en capital sur les échanges réalisés au cours de l’année doivent être déclarés à l’administration fiscale. Selon leur genre, certains gains en capital sont imposables et d’autres sont exonérés.
  • Lors du calcul de votre gain en capital, n’oubliez pas de déduire le coût du prix de vente et d’ajouter ceux qui découlent de l’acquisition des titres. Cette astuce peut changer le jeu.
  • Par défaut, vos gains en capital déclarés sont assujettis à l’ « impôt forfaitaire ». Cependant, vous pouvez opter pour l’échelle progressive de l’impôt sur le revenu.

En savoir plus sur

la

  • taxe sur les transactions financières : Bercy Golden Egg Hen
  • Banques centrales, New InvestRobsession

Show Buttons
Hide Buttons