Achat d’un camping-car pour la famille : quel type privilégier ?

Avec la crise du COVID-19 qui s’est abattue sur la France dès 2020, de plus en plus de personnages ont eu envie de s’évader en choisissant de faire le tour des villes de France. Et pour cela, rien de mieux que d’acheter un camping-car qui vous permettra en plus de camper dans n’importe quel endroit. Toutefois, il peut être difficile de s’y retrouver entre les différents types disponibles sur le marché (profilé, capucine, intégral…). Voici nos conseils en fonction de vos besoins.

Petit budget : fourgon aménagé ou camping-car profilé

Si votre but est de réaliser le plus d’économies possible, alors le mieux pour vous sera d’acheter un fourgon d’occasion et de l’aménager vous-même pour qu’il soit “presque” aussi opérationnel qu’un camping-car classique. Certains sites vendent des fourgons qui ont déjà été aménagés, le problème étant que le prix ne va pas vraiment différer d’un camping-car profilé. 

A lire aussi : Comment bien choisir son appartement de vacances ?

C’est pourquoi si vous n’avez pas vraiment l’âme d’un bricoleur, nous aurions plutôt tendance à vous conseiller d’acheter directement un camping-car profilé. Les prix en occasion débutent à moins de 25 000€ (dans ce centre de camping-car par exemple) et cela devrait vous suffire si vous recherchez uniquement quelque chose de fonctionnel.

Gros budget : camping-car intégral bien sûr !

Le prix des camping-cars intégraux débute à partir de 60 000€ si vous optez pour un modèle neuf. Cela peut sembler énorme à certains, mais si vous êtes un voyageur aguerri, vous devriez le rentabiliser en quelques années seulement. Car à ce prix-là, vous aurez droit au confort maximal avec un espace de vie spacieux, 4 couchettes et la plupart du temps une salle de bain séparée de la cuisine. Certains modèles proposent même une douche séparée du reste, ce qui est un vrai plus si vous tenez à votre intimité.

A lire en complément : Univers-Vacances, le comparateur de clubs vacances qui vous fait économiser en voyage

Néanmoins, nous vous déconseillons les gros camping-cars qui dépassent un PTAC de 3500 kilos : vous auriez alors besoin d’un permis poids lourd plutôt contraignant à obtenir.