Comment faire pour être un bon infographiste ?

Spécialiste des communications visuelles, un graphiste  (ou graphiste) jongle des mots et des images. Il crée des logos, des images, des animations et même des mises en page de sites Web pour ses clients qui utilisent un ordinateur, pour des supports de communication papier ou numériques.

Graphiste : L’industrie de l’information

Le travail de graphiste s’est fortement développé avec l’avènement de l’ère numérique et des nouvelles technologies. Acteur important de la communication visuelle et de la production multimédia , il est sollicité pour ses compétences créatives. Publicité, marketing, animation, édition, presse, jeux vidéo, design, studio de création… Il se développe dans de nombreux environnements institutionnels ou commerciaux et s’avère aujourd’hui un élément indispensable, tous les secteurs confondus.

Lire également : Tout ce qu’il faut savoir sur la demande de cotation

Le graphiste peut ainsi exercer dans une agence de design dédiée à création, ou intégrer une entreprise en interne en tant qu’employé ou freelance. Bien qu’il n’y ait pas de crise sur le marché du travail, le talent artistique et la créativité feront la différence entre deux candidats lorsqu’ils embauchent.

Les missions du concepteur infographique

Le graphiste est au cœur de la chaîne graphique . Son rôle ? Traduisez un message (concept, storyboard, script, slogan…) et envoyez-le à travers des créations visuelles. Pour cela, il laisse libre cours à son imagination et à sa créativité.

Lire également : Comment faire un audit de contenu ?

Son arme pour y arriver ? Sa connaissance de la communication visuelle, des logiciels d’édition informatique (P.A.O.) et peut-être d’une tablette graphique . Si le crayon a remplacé le crayon, le graphiste doit toujours avoir de bonnes compétences en dessin. En plus d’avoir la fibre artistique, il doit donc être familier avec les outils informatiques. Logo, affiche, site Web, brochure publicitaire, pictogrammes, illustrations, infographies… Ce sont ses résultats.

Les compétences nécessaires pour être un concepteur d’infographie

En tant qu’artisanat, la profession de graphiste exige certainement une âme créative. En plus d’avoir une imagination bondée et un bon coup de crayon, il faut avoir un sens aigu de l’esthétique et être sensible à l’art, mais les compétences artistiques ne suffisent pas pour la pratique de la profession. La création d’ordinateurs exige d’être à l’aise avec les outils technologiques et d’avoir des compétences en informatique. Le graphiste devrait être en mesure de maîtriser les logiciels de publication assistée (P.A.O.) tels que Photoshop ou Illustrator, mais aussi les processus d’impression. Aujourd’hui, il peut être un plus d’avoir des connaissances en 2D et 3D, mais aussi dans les effets spéciaux et les images de synthèse.

En plus de sa connaissance de la communication visuelle : choix des couleurs, langage non-verbal, typographie… Il conçoit des solutions en réponse à les demandes de ses clients. Il est également amené à travailler en équipe avec d’autres créatifs (directeurs artistiques, monteurs vidéo, webmaster, développeurs, concepteurs de jeux vidéo…). Un bon sens de la relation est tout aussi important pour comprendre les indications de ce dernier.

Enfin, rigueur, rigueur, réactivité et organisation seront les meilleurs alliés du graphiste pour accomplir sa mission, comme dans la plupart des métiers créatifs. La patience et le calme peuvent également être utiles : il doit respecter les retards dans la fermeture et se termine parfois dans des phases où le rythme de travail est très élevé. Il doit aussi être curieux, avoir une bonne culture générale et se tenir au courant des tendances récentes.

Possibilités de perfectionnement professionnel

Le graphiste peut se développer dans un studio de création, dans une agence de design ou en interne dans une entreprise. Au fil des ans, le graphiste peut être amené à diriger une équipe de création, voire de développement en tant que directeur artistique.

Il peut également choisir de se mettre à ses propres frais et de travailler pour différents clients en même temps. Pour ce faire, il a besoin de construire un livre contenant toutes ses réalisations. Dans une profession de communication visuelle, l’image retournée est un élément fondamental qui doit être pris en compte.

Graphiste : le salaire

À PARTIR DE 1 500€ DÉPART brut par mois

Au début, un infographiste gagne entre 1 500 et 2000 euros de brut par mois . En développant, il pourra gagner environ 38 354 euros bruts par an, soit 2493 euros nets par mois.

Ces salaires moyens sont indiqués à titre indicatif. Un graphiste indépendant pourra également fixer ses propres tarifs en fonction de son expérience, de ses compétences et de sa réputation dans la communauté.

Formation et études nécessaires pour devenir un concepteur d’infographie

Si la créativité et les qualités artistiques sont nécessaires, les techniques peuvent être apprises. Il y a beaucoup de cours différents pour former et devenir un concepteur infographique.

Niveau 3 (CAP et BEP)

Il est possible de passer du 3ème niveau à la profession d’infographie avec CAP Rapporteur pour l’exécution dans les communications graphiques, les métiers de la communication BEP et les industries graphiques, ou avec BEP Multimedia Graphic Designer Operator

Niveau 4 (colline)

De l’école secondaire, il est possible de passer le baccalauréat STD2A (Science et Technologie du Design et Arts Appliqués, anciennement Bacc. STI, option Art appliqué).

Niveau 5 (plateaux 2)

Avec le plateau dans votre poche, il est possible de suivre une mise à niveau en Arts Appliqués (MANAA) pour se spécialiser dans les domaines artistiques. Sinon, il y a BTS option de communication visuelle « Multimédia » ou « édition graphique publicitaire », option BTS Graphic Design « Communication et médias numériques », DUT MMI (Multimedia et Internet Crafts), Diplôme de métiers d’art (DMA) Option Arts Graphiques Typographie, DMA Animated Cinéma et DMA Animated Cinéma 3D.

Niveau 6 (bac 3, niveau de licence)

Plusieurs cours universitaires peuvent se former à des postes de graphiste, tels que licence Arts Visual, Licence Design, Licence SRC (Service et Réseau de Communications), ou la licence professionnelle ATC (Activités et Techniques de Communication).

Ecoles nationales des beaux-arts et des arts décoratifs (ADN), qui a la même équivalence qu’un baccalauréat. Certaines écoles supérieures d’arts appliqués, comme Boulle ou Duperré à Paris, proposent des diplômes avancés en arts appliqués (DSAA), disponibles en dossier.

Formation à distance

En raison du manque de temps, ou parce que vous voulez convertir à nouveau, il est également possible de s’entraîner dans le travail à distance graphiste. L’école Lines et Formations propose un enseignement complet et innovant en ligne pour apprendre les bases de la profession à son rythme. La formation Infographic Designer vous permet d’acquérir le fond des connaissances théoriques et pratiques nécessaires à la pratique de la profession. Intéressé ? Faites votre demande de documentation gratuite !

L’école d’infographie, une porte ouverte sur le monde de la communication visuelle

La frontière entre le métier de graphiste et celui d’infographiste peut paraître de plus en plus ténue. Il est vrai que depuis l’avènement de l’informatique, puis les progrès considérables des logiciels d’animation, le métier de graphique a connu une belle évolution. La création reste bien sûr au cœur du métier, mais la réalisation, elle, ne se fait pratiquement plus que sur écran. D’ailleurs, les formations et les outils utilisés par les graphistes et par les infographistes sont bien souvent quasiment identiques.

Des formations et des outils pour une formation très complète

Pour faire très simple, on peut donc dire que la différence principale entre le métier de graphiste et celui d’infographiste, réside dans une plus grande créativité pour le premier, et par plus de technicité pour le second. Si vous cumulez ces deux qualités, le métier d’infographiste est fait pour vous. Afin d’en savoir plus sur les différents cursus qui vous mèneront vers le métier d’infographiste, il est conseillé de se renseigner sur ynov.com. Cette école d’infographie 2D et 3D, vous propose en effet un parcours assez unique pour accéder à ce métier créatif très complet.  

L’école vous propose un cursus qui vous apprendra tout d’abord la maîtrise de la 2D pour la création de logo ou d’affiches. Cet apprentissage du métier de graphiste se poursuit logiquement par une formation à la 3D, qui permet de donner vie au projet créé en 2D. La créativité est donc bien au centre du métier de celui qu’on pourrait qualifier de graphiste-animateur 3D. La formation d’infographiste nécessite donc des connaissances techniques qui viendront se mettre au service de la créativité. L’école d’infographie Ynov, réputée dans l’univers du jeu vidéo, forme ses élèves afin de leur donner les moyens d’exercer leur passion en choisissant 4 bachelors. 

Devenir motion designer, une autre option

Le motion designer a pour mission de concevoir puis de réaliser des contenus animés en se servant de la 2D, de la 3D et des sons. Parmi les étapes nécessaires à la réalisation d’un projet, on trouve le brief, le script, le storyboard, l’animation, le marquage sonore et l’ajout ses sous-titres, si nécessaires. Si la créativité d’un graphiste est une bonne base pour ce métier, les connaissances techniques sont indispensables. Si ce métier vous intéresse, pour pourrez en savoir plus sur ce site. Vous y trouverez une fiche-métier complète ainsi que les formations possibles.