Quand le bio s’invite dans le cosmétique

Une nouvelle ère est arrivée pour le cosmétique de luxe. Des aliments qui sont cultivés en mode bio sont utilisés pour la production de produits qui seront ensuite utilisés pour rendre la peau belle. Ces types de produits sont fabriqués avec des ingrédients qui proviennent de la nature, avec une fabrication artisanale.

Une boutique en ligne de soins bio

Helena Marino, qui est la créatrice du concept store Bazar Bio, rappelle que la France est en retard, alors que les belles marques bio se créent ailleurs. Bazar Bio propose aux consommateurs des produits anti-âge hyperactifs. En plus, il s’agit de produits qui s’activent à la protection de l’environnement, contrairement aux produits des années passées.

A lire aussi : Le Miel et le diabète sont-ils compatibles ?

Helena rappelle que la marque a été créée en 2007, et qu’elle est allée rencontrer des créateurs de marques aux États unis, plus particulièrement en Californie. Elle ajoute que ces pays sont connus pour la technologie, mais également pour la biotechnologie. Une fois revenue en France, Helena a décidé de se lancer dans la production de produits, en utilisant comme matière première des fruits et légumes.

Les bienfaits des soins bio sur la peau

Les produits bio, comme ceux qui sont proposés par la société Despras, permettent d’avoir une peau d’une grande sensibilité. En plus, ces produits peuvent servir de correcteurs de tâches. Ils apportent des corrections au niveau du contour des yeux, des rides, etc. Ce qui fait que vous aurez une peau belle et saine lorsque vous consommez les bons types d’aliments.

Lire également : Tout ce qu’il y a à savoir sur le thermalisme

C’est ce qui fait dire à la propriétaire de la marque Bazar Bio que le fait de bien manger devient un complément indispensable à toute routine de beauté. Elle prend comme exemple l’Agent Nateur, qui est une poudre alimentaire riche en pré et pro biotiques. Elle ajoute que le produit peut donc être ajouté à un bol de muesli, ou dans un masque visage.

Une révolution des marques traditionnelles

Le naturel est de plus en plus utilisé pour la confection de produits chez les marques traditionnelles. Les produits qui pouvaient avoir un impact négatif sur la peau sont tout simplement écartés. Les silicones, les conservateurs et le phénoxyéthanol, qui sont des molécules de synthèse ne sont plus utilisés en grande quantité dans les formules.

Ce sont des actifs qui sont majoritairement naturels ou biologiques qui sont utilisés. Ces actifs ont pour rôle de travailler l’intelligence cellulaire de la plante, pour apporter plus d’avantages à la peau. Il s’agit de types de produits qui peuvent même être utilisés par les instituts de beauté ou les spas.

Les certifications bio : comment s’y retrouver ?

Les certifications bio sont des labels qui garantissent la qualité et l’authenticité des produits cosmétiques. Pour être certifié bio, le produit doit contenir au moins 95 % d’ingrédients naturels ou biologiques.

Il existe différents types de certifications. La certification Ecocert est l’une des plus connues dans le domaine de la cosmétique bio. Elle garantit que les ingrédients utilisés dans les produits ont été obtenus sans recours à des procédés chimiques nocifs pour l’environnement.

La certification Cosmébio, quant à elle, impose une stricte charte éthique aux entreprises labellisées. Cette charte concerne tous les aspects du développement durable : respect de l’environnement, responsabilité sociale et économique…

La certification Nature & Progrès est également une certification bio exigeante, qui privilégie les ingrédients bio et locaux, ainsi que les circuits courts et la réduction des déchets.

Les ingrédients à éviter dans les cosmétiques conventionnels

Les ingrédients utilisés dans les cosmétiques conventionnels peuvent contenir des substances nocives pour la santé. Certaines de ces substances sont interdites dans les produits cosmétiques bio.

Le parabène est l’un des composants les plus controversés en cosmétique. Il est souvent utilisé comme conservateur, mais certaines études ont montré qu’il pourrait être un perturbateur endocrinien.

Les phtalates, quant à eux, sont des plastifiants qui peuvent causer des problèmes hormonaux et affecter le développement du fœtus chez la femme enceinte.

Certains colorants artificiels tels que le dioxyde de titane ou le carmine, ainsi que certains parfums synthétiques sont aussi à éviter.

Pour choisir ses cosmétiques en fonction de leur qualité écologique et sanitaire, il est recommandé de consulter les listes d’ingrédients indiquées sur l’étiquette. Opter pour une gamme bio permet d’éviter ces composants dangereux tout en profitant d’une expérience sensorielle agréable grâce aux nombreuses propriétés naturelles présentes dans ces gammes : ingrédients locaux, frais et issus du respect de l’environnement.