Les différentes aides pour financer son permis de conduire

Vous avez besoin d’un permis de conduire pour candidater à un poste, mais vous manquez de moyens ? Vous pouvez profiter selon votre profil des nombreuses aides pour financer l’obtention de votre permis de conduire. Découvrez dans ce guide une liste non exhaustive des aides pour l’obtention du permis de conduire.

L’aide pour les chômeurs

Encore appelée l’aide de Pôle Emploi, l’aide pour les chômeurs comme son nom l’indique vient accompagner les personnes avec une situation professionnelle difficile. Posséder un permis de conduire est parfois un critère nécessaire pour postuler à un travail. Cette aide a été mise en place pour éviter que cette condition ne soit un frein pour les jeunes. Cependant, pour bénéficier de cette aide et payer le prix du permis de conduire, des conditions sont à remplir.

A lire également : Quel est le meilleur courtier en ligne ?

Vous devez en premier être majeur. Ensuite, vous devez faire partie de la liste de ceux qui sont à la recherche d’emploi. Pour bénéficier de cette aide plafonnée à 1 200 euros, vous devez également percevoir l’ARE, l’ASP ou le minimum social. Ce dernier peut être l’allocation temporaire d’attente, l’allocation de solidarité spécifique, le RSA, etc.

L’aide pour les apprentis

Vous êtes un apprenti et vous êtes en manque de moyens pour financer votre formation dans une auto-école ? Une aide est disponible depuis 2019 pour vous accompagner pour l’obtention de votre permis.

A lire en complément : Quelle assurance vie choisir ?

Pour obtenir cette aide, il vous faut cependant disposer d’un contrat d’apprentissage valide et avoir au moins 18 ans. Vous devez également justifier d’une inscription au sein d’une auto-école.

Pour financer son permis de conduire, grâce à cette aide, l’apprenti doit se rapprocher de son CFA pour faire un dépôt de dossier. Le dossier doit être constitué d’une demande d’aide dûment remplie, d’une copie de la pièce d’identité, d’une attestation d’inscription, etc. Il faut préciser que le montant de l’aide est de 500 euros.

Le compte personnel de formation

Si vous êtes salarié, vous bénéficiez d’un compte personnel de formation. Sur cet espace virtuel, vous avez la possibilité de cumuler des crédits. Ces derniers peuvent vous aider à payer des formations comme le permis de conduire. Le compte personnel est d’une grande utilité, car il peut vous permettre d’obtenir jusqu’à 1500 euros pour financer l’obtention de votre permis.

C’est bien plus que ce que proposent certaines aides financières pour le permis de conduire. Toutes les auto-écoles ne sont cependant pas éligibles pour ce type d’accompagnement. Pour obtenir cette aide, vous devez en effet vous inscrire dans une auto-école agréée CPF.

Les aides pour les jeunes

Tout comme les chômeurs, les apprentis et les salariés, les jeunes bénéficient aussi d’accompagnement pour passer le permis de conduire. Plusieurs aides financières sont mises à leurs dispositions. Parmi celles-ci, figurent le fonds d’aide aux jeunes, la bourse de permis de conduire et le permis à un euro.

Le fonds d’aide aux jeunes

Le fonds d’aide aux jeunes est un projet mis en place par l’état pour faciliter l’insertion sociale et professionnelle des jeunes. Ainsi, les jeunes présentant une situation financière délicate, sont autorisés à s’orienter vers le ministère de la solidarité et de la santé pour en effectuer la demande.

Pour obtenir l’aide, le demandeur doit cependant avoir un projet de formation et une promesse d’embauche.

La bourse de permis de conduire

Les jeunes ont également accès à une bourse de permis de conduire. Pour obtenir cette aide, ces derniers devront cependant effectuer en contrepartie des travaux d’intérêt collectif. Pour ce faire, vous pouvez par exemple travailler comme jardinier de votre ville ou assister les sans-abris.

Connue encore sous le nom de bourse municipale, cette aide vous permet d’obtenir une subvention dont le montant peut atteindre les 1 300 euros. Pour être éligible à cette bourse, vous devez être jeune et avoir entre 18 et 25 ans.

Le permis à un euro

Mis en place en 2006, le permis à un euro vous donne la possibilité de passer les permis catégories A et B. Les auto-écoles doivent être en partenariat avec l’État pour vous faire bénéficier de cette aide. Le montant de cette aide varie en fonction de la situation du demandeur qui doit être âgé de 16 ans au minimum et de 25 ans au maximum. Ce dernier pourra donc percevoir un montant entre 600 euros et 1 200 euros.

En résumé, il existe plusieurs aides pour financer les formations en vue de l’obtention d’un permis de conduire. Ces aides sont adressées aux chômeurs, aux apprentis, aux salariés et aux jeunes. Si vous appartenez à une de ces catégories, vous pouvez effectuer une demande et être accompagné pour obtenir votre permis.