Un patron peut-il avoir le droit de me filmer au travail ?

Un patron peut-il avoir le droit de me filmer au travail ?

NOUVELLES DU DROIT DU TRAVAIL

Les employés ont-ils une protection de la vie privée au travail ?

Lire également : Adieu Chauffeur Privé… Faites place à Kapten !

Par Kris Janisch Publié le 14 novembre 2019

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Linkedin
  • Partager par courrier

Partager cette entrée

A lire également : Assurance habitation MAAF ou Macif ?

/ Vous utilisez un ordinateur ou un smartphone appartenant à l’entreprise ? Ne supposez pas que ce que vous dites et faites sera privé.

Les employés ont-ils une vie privée au travail ? La réponse courte est non. Les employeurs peuvent surveiller légalement les courriels, les messages texte et les visites du site Web d’un travailleur qui ont lieu sur un appareil ou un réseau appartenant à l’entreprise.

En tant que personnel la collecte de données auprès des grandes entreprises de technologie a suscité des préoccupations au sujet de la protection de la vie privée au cours des dernières années, il vaut la peine d’examiner le degré de surveillance, électronique ou autre, que les employeurs peuvent effectuer en milieu de travail.

Surveillance des employés à l’ère numérique

Les progrès technologiques ont souvent placé les travailleurs sous un microscope. Les entreprises peuvent surveiller les mouvements de leurs employés, leur localisation, leur utilisation informatique et plus encore.

Des outils de surveillance sont parfois installés — pour prévenir le vol d’employés, par exemple — mais les travailleurs doivent savoir qu’ils sont filmés.

Les courriels et les appels téléphoniques utilisant les systèmes et l’équipement de l’entreprise peuvent être surveillés. Si vous utilisez votre téléphone personnel ou tablette, mais aussi le système de messagerie de l’entreprise, les employeurs peuvent surveiller les transmissions.

De même, les bureaux et bureaux sont généralement considérés comme des biens de l’employeur, ce qui signifie qu’ils peuvent être fouillés.

Limites à la surveillance des employés

Généralement, les employeurs ne sont pas autorisés à écouter ou à enregistrer les conversations de leurs employés sans le consentement des parties concernées. La Loi sur la protection des renseignements personnels en matière de communications électroniques permet aux employeurs d’écouter les appels d’affaires, mais ils ne sont pas autorisés à enregistrer ou à écouter des conversations privées.

Toutefois, les employeurs peuvent installer des appareils d’enregistrement audio dans n’importe quel endroit utilisé pour travailler, bien que les cafétérias, les salles de repos et les vestiaires soient hors limites.

Pendant ce temps, les caméras vidéo ne peuvent être installées que dans les zones où il n’y a pas d’ « attente raisonnable en matière de vie privée », c’est-à-dire dans les zones de travail communes. Les caméras de surveillance ne sont pas autorisées dans les toilettes ou les vestiaires.

Les travailleurs ont-ils la vie privée « hors de l’horloge » ?

Bien que la loi soit relativement simple en matière de protection de la vie privée en milieu de travail, elle est moins claire lorsqu’il s’agit d’utiliser les appareils appartenant à l’entreprise à la maison et après les heures d’ouverture.

Par exemple, lorsqu’un employé utilise un ordinateur portable fourni par l’employeur, l’employé peut-il « raisonnablement » s’attendre à la vie privée ? Pas toujours.

Renseignements personnels sur les employés ou Fichiers sur les ordinateurs de l’entreprise

Il ne devrait pas être surprenant que le personnel informatique ait parfois besoin d’effectuer des mises à jour ou des réparations informatiques. Ce faisant, ils pourront consulter toutes les informations stockées sur l’ordinateur. Cette information, si elle est douteuse, pourrait être reversée à l’employeur.

Ressources connexes pour les équipes de conformité

Surveillance de webcam sur les ordinateurs de l’entreprise

La plupart des ordinateurs portables modernes sont équipés de webcams. Certains logiciels antivol sont conçus pour utiliser ces webcams pour prendre des images fixes de l’appareil photo frontal des ordinateurs portables à l’insu de l’utilisateur. Les webcams peuvent être activées à distance — même à l’insu de l’utilisateur.

C’est là que nous atteignons une zone grise.

L’ordinateur portable fourni par l’entreprise pourrait se trouver à l’intérieur du domicile de l’employé, mais les entreprises ne sont pas tenues de divulguer quand elles activent l’appareil photo ou à quelle fréquence, sauf si elles sont dans un état avec des lois spécifiques contre la webcam surveillance.

Par exemple, en Californie, c’est un crime de capturer secrètement des photos ou des images vidéo de personnes dans des endroits et des situations où elles ont une attente d’intimité, comme dans des toilettes, une douche, un salon d’équipement ou un vestiaire.

Même les écoliers ne sont pas protégés contre la surveillance par webcam chez eux.

Il y a des années, le FBI a enquêté sur un incident (Robbins v. Lower Merion School District) impliquant des ordinateurs portables délivrés à des élèves du secondaire. Une technologie informatique a été prise en activant les webcams de plus de 1 000 ordinateurs portables émis par l’école alors qu’ils étaient chez eux, capturant des centaines d’images. Après l’enquête, le FBI a conclu qu’aucune loi n’avait été enfreint. Cependant, le district scolaire s’est réglé à l’amiable avec des familles.

Tests de drogues

Dans les États où la marijuana est légale, certains législateurs ont présenté des projets de loi qui empêchent les employeurs d’exercer une discrimination à l’égard des travailleurs en raison de la présence de la drogue dans un dépistage.

Des mesures similaires ont également été adoptées pour les embauches potentielles.

Utilisation des médias sociaux

L’augmentation de l’utilisation des médias sociaux au cours des dernières années a ajouté un autre niveau à la relation entre l’employeur et l’employé en matière de protection de la vie privée.

Certains travailleurs pourraient penser que leurs postes, surtout s’ils sont effectués hors site, ne peuvent pas les mettre en difficulté avec leur employeur. C’est incorrect. Les opinions personnelles, les griffes sur l’entreprise ou les violations de la politique de l’entreprise peuvent conduire à la résiliation.

Droits des employés en vertu de la LRTN

Alors que les règles relatives à la vie privée des employés à l’ère numérique sont toujours en évolution, les employés ont des droits.

La loi nationale sur les relations de travail (NLRA), promulguée en 1935, est une loi fédérale qui « protège les droits des employés et des employeurs, pour encourager la négociation collective et restreindre certaines pratiques de travail et de gestion du secteur privé, ce qui peut nuire au bien-être général des travailleurs, des entreprises et de l’économie américaine.  »

Article 7 de la LRTN protège les employés qui se livrent à des activités « concertées » à des fins d’entraide ou de protection. L’article 8 de la LRTN interdit à un employeur d’ « interférer, restreindre ou contraindre » un employé à se livrer à une telle activité.

L’activité concertée protégée donne aux salariés le droit d’agir ensemble pour tenter d’améliorer leurs salaires et leurs conditions de travail, avec ou sans syndicat. Les conversations entre les employés sont généralement protégées lorsqu’ils envisagent une action de groupe.

Cependant, la contemplation d’une action de groupe n’est pas nécessaire lorsque la conversation est « intrinsèquement concertée ». Les conversations sur la sécurité de l’emploi et les salaires sont des conditions d’emploi vitales et l’ONLR soutient qu’elles sont intrinsèquement concertées.

Que peuvent faire les employeurs ?

Assurez-vous de communiquer clairement que vous avez la capacité de surveiller et de suivre les appareils appartenant à l’entreprise à vos employés. Établir des politiques et des procédures qui expliquent clairement ce que sont vos techniciens informatiques permis de faire et de former tous les employés sur ces politiques.

Ce blog a été publié en juin 2015 et a été mis à jour avec les nouveaux développements en matière de protection de la vie privée des employés.

Ce blog Labor Law News est destiné uniquement à la sensibilisation au marché, il ne doit pas être utilisé pour des conseils juridiques ou des conseils.

Restez informé avec GovDocs Nouvelles du droit du travail

Le projet de loi de l’Ohio augmenterait le salaire minimum

Mars 11, 2021/par Kris Janisch

Comment Biden a-t-il déjà influencé le droit du travail ?

8 mars 2021/par Kris Janisch

Le gouverneur de Pennsylvanie plaide pour une augmentation du salaire minimum

Mars 4, 2021/par Kris Janisch

Date d’entrée en vigueur du règlement sur la règle de pourboire

Mars 2, 2021/par Kris Janisch

Droit de l’emploi du Colorado

16 mars 2021/par Kris Janisch

Show Buttons
Hide Buttons