Quels critères pour estimer la valeur d’un bien immobilier ?

Pour une bonne estimation de son bien immobilier, plusieurs facteurs sont à prendre en compte : l’environnement, le prix du marché, la superficie, la qualité du logement, l’état général. Les atouts ainsi que les faiblesses vont déterminer sa valeur. Faire appel à un professionnel est forcément la solution à envisager puisqu’elle est la plus judicieuse.

Connaître la valeur de son bien immobilier

Une estimation du juste prix doit être réalisée dans le cadre d’une vente, d’un achat, d’une succession sur le site de Square Habitat. Plusieurs critères sont à prendre en compte. Pour fixer le meilleur prix, la nature du bien et sa localisation sont des éléments déterminants. Il ne faut pas hésiter à comparer son logement avec d’autres demeures similaires afin d’avoir le prix du marché. La localisation est essentielle, certaines communes ont une meilleure cote que d’autres. La proximité des transports, des services, l’attractivité du quartier sont autant de points qui vont booster ou non le prix de votre bien immobilier. Le nombre de pièces, la superficie sont également des éléments importants.

A lire aussi : Comment louer son appartement ?

  • Pour déterminer la valeur d’un bien immobilier, il ne suffit pas de se fier aux statistiques dans votre secteur géographique.
  • Un grand nombre d’éléments vont entrer en compte.
  • Chaque logement est différent, il possède des avantages, des inconvénients.

Ces dernières années, le marché a fortement évolué. Le simulateur en ligne pourra vous donner une première estimation. C’est rapide, efficace. Il va prendre en compte la superficie, le nombre de pièces, la présence de certaines commodités : terrasse, jardin, piscine, garage. L’agent immobilier dispose de l’expérience et d’une bonne maîtrise du marché pour accomplir l’estimation d’un bien immobilier au juste prix. Elle peut se faire selon différentes méthodes. Pour vendre ou acheter un appartement ou encore une maison, l’estimation est essentielle. Elle ne doit pas être surévaluée ni sous-estimée, cela pourrait provoquer la fuite des futurs acquéreurs.

A lire aussi : Comment ne pas payer d'impôt sur la Plus-value action ?