Les pompes indispensables pour disposer d’une eau gratuite

L’eau qui tombe du ciel est une ressource naturelle gratuite si on se donne les moyens de la collecter. L’eau qui gît sous nos pieds est une alternative tout aussi gratuite si on peut la puiser. Découvrez les pompes qui vous permettront d’utiliser cette eau à votre bénéfice !

La pompe pour forage est indispensable pour utiliser l’eau de la nappe phréatique

La nappe phréatique se situe sous nos pieds, à une profondeur variable suivant les communes. Dans la plupart des cas, l’eau de cette nappe est à portée d’un forage, éventuellement un peu profond. L’idéal est alors de se doter d’une pompe immergée, conçue spécifiquement pour cet usage. Les performances de cette pompe pour forage sont telles qu’elle peut vaincre sans difficulté la différence de hauteur entre la nappe et la surface.

A lire en complément : La recette secrète de grand-mère pour éliminer les rats

L’eau ainsi puisée peut être utilisée pour le jardin ou la piscine, par exemple. Il faut simplement éviter de la boire, car elle n’a pas été contrôlée. Cette eau souterraine résulte des infiltrations de l’eau de pluie. Elle peut donc être chargée en produits chimiques, notamment issus des traitements agricoles, ou contaminée par des bactéries, provenant des déjections animales. Même en vous limitant aux usages extérieurs, vous ferez de belles économies sur vos factures d’eau !

La pompe surpresseur vous permet d’utiliser l’eau de pluie

La récupération de l’eau de pluie est une autre façon de profiter d’une ressource naturelle en eau. Elle est possible partout en France, même si dans certaines régions méridionales la disponibilité de l’eau sera moindre durant la période estivale. Il faut se doter d’un dispositif de collecte et d’une citerne de stockage des eaux pluviales, dimensionnée en fonction des besoins prévisibles.

A découvrir également : Comment bien rénover sa cheminée en hiver ?

Une pompe surpresseur eau de pluie est ensuite indispensable pour utiliser l’eau ainsi stockée. L’eau de votre réseau public est fournie sous pression pour circuler naturellement dans vos tuyaux. La pompe permet de faire de même pour l’eau de votre citerne. Sauf à prévoir un dispositif de purification, vous ne devez pas faire circuler cette eau récupérée dans les mêmes circuits que l’eau potable du réseau public. La stagnation dans la citerne entre la collecte et l’utilisation peut permettre à des bactéries de se développer.